Rechercher

5 ASTUCES POUR OBTENIR UN PRÊT HYPOTHÉCAIRE

Vous avez décidé de passer à l’action et de mettre la main sur un petit bijou de propriété? Le Groupe hypothécaire Orbis, partenaire officiel de Via Capitale pour le financement alternatif et commercial, suggère 5 astuces pour vous aider à obtenir votre future maison. 1- Vérifiez votre cote de crédit Avant d’entamer la demande de financement, il est important de bien connaître sa cote de crédit. Saviez-vous qu’il vous est possible de demander un rapport détaillé auprès de votre banque? Avec celui-ci, vous aurez une meilleure idée de ce que les prêteurs auront en mains, lors de l’évaluation de votre admissibilité hypothécaire, par exemple votre pointage FICO. Plusieurs éléments peuvent nuire à cette cote, dont les retards de paiement. Obtenir votre rapport de crédit à l’avance est important, car cela vous donne l’occasion d’agir et de l’améliorer au besoin. Gardez en tête que celui-ci n’est qu’un des éléments pris en considération par les prêteurs.



2- Assurez-vous d’avoir un emploi et un revenu stable Il est certain que pour avoir le meilleur dossier possible aux yeux des institutions financières, occuper un emploi stable est essentiel. Vous êtes présentement sans emploi et à la recherche de votre prochain gagne-pain pour payer les factures? Ce n’est peut-être pas le meilleur moment de vous lancer dans l’achat d’une nouvelle propriété. Vous serez plus limité quant au nombre de prêteurs avec lesquels vous pourrez faire affaire. Il faudra aussi s’attendre à des taux d’intérêt plus élevés. Comment savoir si votre travail est considéré stable? Un travail stable, c’est occuper un emploi à temps plein et permanent. Cela aidera les prêteurs, au moment d’évaluer votre admissibilité. Si vous débutez un nouvel emploi ou allez prochainement en changer, sachez que vous devrez obtenir une lettre de votre employeur et qu’il est préférable d’avoir terminé la période probatoire, avant de faire une demande de financement. Et pour les travailleurs autonomes, comment ça fonctionne? Pour un travailleur à son compte, un revenu est considéré stable après deux années complètes de service et c’est aussi le cas pour un travailleur à commission. Néanmoins, ces dossiers sont souvent traités au cas par cas. Pour les travailleurs autonomes, certaines banques peuvent considérer jusqu’à trois années en arrière, en raison de la COVID.

3- Remboursez vos dettes Rembourser toutes les dettes à son actif est un enjeu très important pour obtenir un prêt hypothécaire. Cela a un impact direct sur le montant auquel vous serez admissible. Vous avez un solde sur votre carte de crédit? Remboursez-le! Il vaut mieux emprunter plus avec une hypothèque que de laisser des dettes sur votre carte de crédit, qui possède la plupart du temps un taux d’intérêt beaucoup plus élevé. Alors, commencez par rembourser les soldes de vos cartes de crédit, c’est essentiel. Soyez au courant de vos dettes. Qu’il s’agisse d’un endossement, d’un prêt auto, d’un prêt personnel ou autre, il faut le considérer comme étant une tâche à régler.



4- Épargnez pour une plus grande mise de fonds Avant de faire une demande de financement, prenez des mesures pour optimiser votre mise de fonds. Pour ce faire, on diminuera ses dépenses et on évaluera les options offertes pour augmenter la mise de fonds (don, REER, CELI, etc.). Plus la mise de fonds sera importante, moins vous aurez à emprunter, ce qui se traduira par des économies sur les intérêts. Si, une fois l’exercice fait, vous hésitez à vous serrer la ceinture, peut-être serait-il plus judicieux d’économiser encore pendant un certain temps. Les bonnes choses arrivent à ceux qui savent attendre. Personne ne vous oblige à acheter maintenant! Patientez le temps qu’il faudra pour acheter ce que vous désirez réellement, avec un montant d’emprunt adéquat.


5- Avoir un budget réaliste Finalement, il est important établir un budget pour savoir ce qui est réaliste, selon votre situation. Vous aimez faire des sorties au restaurant avec votre douce moitié? Pratiquer un sport dispendieux? Voyager? Vous ne voudrez certainement pas vous passer de ce petit plaisir, parce que vous avez sous-estimé les coûts de votre nouvelle propriété. Être prisonnier de votre nouvel achat n’est certainement pas une solution à long terme. Ainsi, le budget ne doit pas seulement comprendre l’hypothèque, mais aussi le chauffage, l’électricité, internet, l’épicerie, les assurances, les dépenses personnelles, etc. Votre courtier hypothécaire pourra vous aider à déterminer votre capacité financière en fonction de votre style de vie.


N’oubliez pas : s’entourer des bonnes personnes, lors de l’acquisition de votre propriété, vous sauvera beaucoup de temps et d’angoisse. Que ce soit avec l’aide de votre courtier immobilier, de votre courtier hypothécaire, d’un planificateur financier ou autre, ne vous lancez pas seul. Ce sont avant tout des professionnels qualifiés et ils sauront comment bien vous conseiller selon votre situation

0 vue0 commentaire